Liban: Un coup d état programmé et orchestré

]libanpleure.jpgIl m’est insupportable de voir que ce pays est repris par ses « vieux démons » de guerres civiles. Ce territoire que l’on ne peut laisser en paix parce que au centre d’intérêts multiples. Il faut que le Liban cesse très vite d’être le terrain de jeux de l’Iran, de l’Arabie saoudite, de la Syrie, d’Israël, des Etats-Unis… Ces Etats qui décident de le soutenir suivant  les intérêts économiques, politiques et militaires qu’ils peuvent en retirer au détriment le plus souvent de la population qui souffre de toutes ces manigances et tractations. Les libanais sont depuis trop longtemps les otages de ces puissances étrangères. 
Arrêtons les gesticulations inutiles de nos diplomates respectifs !!! Prenons des positions engagées, tranchées! N’hésitons pas à condamner le condamnable!!! 

parlementliban.jpgAujourd’hui les libanais sans trop d illusions assistent au 19e report (prochaine session prévue le10 juin) de la séance parlementaire supposée élire un président de la république (élection prévue en novembre 2007). Les événements de ces derniers jours sur le limogeage du colonel Choucair de ses fonctions de chef de services de la sécurité de l’aéroport international de Beyrouth sont un prétexte pour l’opposition pour déstabiliser le gouvernement et le renverser.
C’est ainsi que le pouvoir en place a soulevé deux affaires: Celle des caméras de surveillance dans les environs de l’Aéroport International de Beyrouth et celle du réseau de télécommunication de la résistance, les considérant toutes deux comme une « atteinte à la souveraineté de l’Etat », et une menace à sa sécurité et à celle de tous les libanais provoquant ainsi la colère et les foudres du parti Chiite.
Mais soyons logique un Etat peut il accepter qu’une organisation puisse être lourdement armée au sein de son territoire, bien plus équipée que ses propres forces militaires.
Un Etat peut il accepter d’être espionné et doit t’il fermer les yeux pour laisser passer des armes légères et lourdes par l’aéroport en faveur de cette  même organisation!!!
Un Etat peut il tolérer qu’un mouvement politico-militaire  puisse se servir de son artillerie  pour combattre et tuer ses « propres enfants », tous libanais !
Je crois ici que le prétexte d’être l’unique rempart face à Israël vole en éclat pour cette force de l’opposition.

Liban: Un coup d état programmé et orchestré dans Actualités du Monde liban1L’Armée Libanaise avec l’aval du gouvernement légitime devra reprendre peu à peu le controle du pays et confisquer les armes du Hezbollah quitte désormais à en payer le prix. Cette derniere doit donc rompre très vite avec sa posture de neutralité, une force armée doit dépendre du ministère de la défense et donc intervenir pour protéger l’Etat et sa population en cas de coup de force. Car c’est le cas depuis quelques jours ou le parti de Dieu s’est servi de la grève générale pour mettre Beyrouth et d’autres localités à feu et à sang.
Désormais, le parti chiite doit retourner à la table des négociations au plus vite pour redevenir une force politique et non plus militaire

libaneiffel.jpgNotre patrie qui a toujours eu des relations de coeurs avec le Liban doit tout faire pour soutenir cette démarche. A ce jour, la France semble bien  frileuse sans aucune prise de position incisive et décisive. Ne parlons pas de l’union Européenne qui n’a pas fait une déclaration constructive depuis le début des évenements. Cette crise est le fruit aussi de certains leaders politiques libanais qui paralysent la vie politique et qui retournent leurs vestes au gré des événements, des alliances, des promesses, entraînant des milliers de sympathisants derrière eux qui se laissent aveugler par leur chefs, et qui pensent pouvoir à terme tirer parti de la situation au risque de se diviser et de se haïr entre eux pour toujours. Je pense à l’instant au général Michel Aoun qui rêve uniquement de revanche. Je pense au président du parlement Monsieur Nabil Berry qui porte lui aussi un poids à cette grave crise politique et institutionnelle agissant depuis toujours en tant que chef d’un parti politique (Amal) et non comme un député au service de son pays se refusant depuis Novembre 2007, d’ouvrir les portes du Parlement pour qu’un président soit élu.  
Bien entendu il ne faut plus s’en cacher désormais tout cela était programmé et orchestré avec l’accord tacite du Hezbollah et de son chef Monsieur Nasrallah.
Ce parti chiite à la solde de Téhéran et de Damas souhaite islamisé peu à peu tout le territoire libanais et prendre le pouvoir par la force des armes. Aujourd’hui l’émergence politique de la majorité chiite irakienne permet à la République Islamique d’affirmer, contre les capitales sunnites, un axe chiite qui va de Téhéran au sud du Liban, en passant par Bagdad et par Damas.
La Syrie parlons en: Cet autre protagoniste doit se réjouir des difficultés actuelles de son voisin. Diviser pour mieux régner cela à toujours été la maxime de la classe dirigeante qui a du quitter le pays du cèdre sous la pression populaire après l’assassinat de Monsieur Rafic Hariri. (Les manifestations du 14 mars 2005) (Plus d’un million de personnes).

noussmmestousdeslibanois.jpgDepuis quelques mois cette crise était latente et nous sommes tous responsables de l’avoir laissé pourrir car comme le disait très inquiet le patriarche Sfeir, « nous sommes confrontés actuellement à un phénomène très grave, à savoir le réarmement des partis politiques, comme si nous étions condamnés à revenir vingt ans en arrière, comme si nous n’avions tiré aucune leçon des drames et des tragédies que nous avons vécus. »
 Je lance un appel à toute la communauté internationale d’aider les libanais à retrouver la paix. Je suis triste quand je vois à la télevision libanaise un militant du hezbollah decroché le drapeau national pour y hisser le drapeau jaune de la résistance islamiste pro-iranienne. Tous les libanais de toutes les confessions devraient dés lors se soulever pour condamner ce genre d’attitude. Le drapeau étant le symbole de la nation, de l’unité nationale.


cedreliban.jpgLe Liban doit élir un  président au plus vite, un président gardien de l’unité nationale, car ce pays très affaiblie par une crise économique ne pourra pas faire les frais plus longtemps d’une autre guerre civile. Les Libanais, doivent défendre au-delà des leaders politiques, des chefs de clans, des familles et des religions
Un Liban uni, démocratique, libre et souverain.
                                                                             
                          
 libanvier.jpg

Nous devons les aider et les soutenir dans cette voie. 

                                                                                   

                                                  Jean-Jacques GUITARD

Commentaires

  1. leilejounieh dit :

    je suis d accord avec vous bravo monsieur !
    nous avons toujours vecu tous unis et on veut aujourdhui nous desunir rien ne pourra se regler avec des armes et avec des larmes comme votre magnifique photo mais uniquement avec de l’amour pour notre beau pays.

  2. rachidliban75 dit :

    Assez de guerre confiscation des armes pour tous et poutant je suis de confession chiite mais seul un etat doit pouvoir controle les armes
    merci pour votre vision
    salut
    rachid

  3. marcetsandy dit :

    c est la faute à la syrie condamnons la une bonne fois vive le tribunal int q’elle soit jugée !!!!

  4. Steeve B.A. dit :

    Bravo pour cet article complet et engagé. Même si la situation au Liban est une des plus complexe au monde pour les raisons que vous avez énuméré, il faut un point de départ non négociable qui est le désarmement de la MILICE du Hezbollah. Car aujourd’hui, elle a effectivement prouvé son caractère milicien en retournant ses armes vers ses compatriotes et en montrant ses appartenances pro-syriennes (photos collées de Bashar el-Assad en plein quartiers sunnites) et pro-irannienne (en décrochant les drapeaux sacrés du cèdre du Liban pour les remplacer par leurs propres drapeaux jaunes…).
    Malheureusement, notre peuple si brillant à l’exterieur de son pays, ne fait pas montre de la même image à l’intérieur…
    Si je suis amer, c’est parce que j’ai soutenu activement la souveraineté du pays avant la sortie de la Syrie… et que la déception n’en est que plus grande quand je vois ce que l’on en a fait…

  5. Jessica B.Adbo dit :

    Bravo pour cet article tres pertinent et objectif à notre egard…
    Il est temps d’une élection immédiate d’un président de la République et de la formation d’un gouvernement d’unité nationale.
    Il ne peut y avoir un État parallèle à l’État libanais et une armée parallèle à l’armée libanaise, ni un parti politique qui décide de la guerre et de la paix aux dépens des intérêts du peuple libanais.
    Merci de défendre aussi bien notre cause…

Laisser un commentaire

Walter Lewino |
ROUGE AU COEUR |
Comité Agir Pour Prémilhat |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | slm352
| Menton, ...
| Pour Villiers 2012...